Kirundo-Justice : Trois juges du TGI Kirundo suspendus de leurs fonctions pour deux mois

 Kirundo-Justice : Trois juges du TGI Kirundo suspendus de leurs fonctions pour deux mois

Trois juges du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Kirundo ont été sanctionnés le 23 juillet 2023 par la ministre de la justice Domine Banyankimbona, après avoir condamné pour « divulgation du secret professionnel » une élève de l’école secondaire qui avait dénoncé un harcèlement sexuel que lui faisait subir le directeur de son école.

Un directeur d’une école qui harcèle son élève

Le dossier remonte à mars 2023. Christella Ndayishimiye, une élève de l’année terminale au lycée communal Mugendo en commune Ntega, province Kirundo (nord du Burundi), reçoit à plusieurs reprises des messages de son directeur Oscar Nemeyimana, lui faisant des avances  sexuelles. L’élève Ndayishimiye dénonce ce comportement auprès du directeur communal de l’enseignement à Ntega et auprès de l’administration, sans succès.  Des  enseignants qui ont suivi de près ce dossier réclament  l’arrestation du directeur. Ce dernier finit par prendre le large pour se cacher pendant deux mois dans la ville de  Bujumbura. Au bout des deux mois,  M. Nemeyimana  regagnera sa commune et sera muté à l’école fondamentale de Rushubije dans la même commune de Ntega. Il sera remplacé par le préfet des études à la direction.

Une victime de harcèlement sexuel interpellée au moment où l’auteur de ce comportement est libre : la ministre invistigue

C’est au mois de juillet 2023 que l’affaire a ressurgi : l’élève Christella Ndayishimiye est interpellée, puis  comparait  devant la justice. Après la chambre de conseil, trois juges la déclarent coupable de divulgation du secret professionnel. Elle sera relâchée au bout de quelques jours, sur l’ordre d’une autorité dont l’identité n’a pas été révélée.

L’affaire fait la une des médias. Le 20 juillet 2023 la ministre de la justice et garde des sceaux Domine Banyankimbona se rend  en province Kirundo pour mener  son investigation auprès des magistrats concernés et de la jeune fille. Elle  rencontre à huis clos  les magistrats du Tribunal de grande instance, du parquet, ceux du tribunal de résidence de la commune Kirundo. Elle rencontre aussi Christelle Ndayishimiye.  Dans une interview accordée aux médias après avoir écouté les différentes parties prenantes, elle déclare que les trois juges qui ont siégé dans le dossier  de l’élève Christelle Ndayishimiye ont commis une erreur due à l’ignorance, ajoutant que  l’enquête se  poursuit.

L’attitude de la ministre de la justice  provoque l’indignation

A  la suite de la déclaration de la ministre Banyankimbona qui qualifie le comportement des trois juges d’ « erreur due à l’ignorance », des commentaires ont fusé sur les réseaux sociaux, regrettant que les juges qui ont condamné cette élève à tort n’aient pas été traduits en justice à leur tour. Le 23 juillet 2023, les services de la communication du ministère de la justice informent que les trois magistrats  sont suspendus de leurs fonctions pour une durée  de deux mois.

Quant à l’ancien directeur du lycée communal Mugendo M. Oscar Nemeyimana, la ministre Domine Banyankimbona a décclaré aux médias le 20 juillet 2023 qu’il est incarcéré. Toutefois, des sources concordantes indiquent, qu’il aurait fui vers l’étranger.

Nomination d’un nouveau procureur général de la République

Le chef  de l’Etat burundais Evariste Ndayishimiye, a estimé  incompréhensible qu’un enfant qui a subi un harcèlement sexuel soit jugé coupable d’une infraction qui n’a rien à voir avec les élèves, au moment où l’auteur du harcèlement est libre. C’était au cours d’une rencontre avec les magistrats en province Karusi.  Le  24 juillet 2023, il a réuni les membres du conseil supérieur de la magistrature, et le lendemain (le 25 juillet 2023), une session extraordinaire du sénat a eu lieu pour approuver le nouveau procureur général de la République M. Leonard Manirakiza, en remplacement de M. Sylvestre Nyandwi. Huit nouveaux juges de la cour suprême ont également été approuvés.

admin

Articles similaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU
Mukenyezi Magazine