Rumonge : Deux jeunes gens et un mineur condamnés pour viol et enregistrement d’une vidéo d’une scène de viol

 Rumonge : Deux jeunes gens et un mineur condamnés pour viol et enregistrement d’une vidéo d’une scène de viol

Le tribunal de grande instance de Rumonge  a condamné  vendredi le 24 novembre 2023 deux jeunes gens âgés de 18 ans accusées de viol,  à une peine d’emprisonnement ferme de 30 ans et une amende de 5 millions chacun, et un mineur âgé de 17 ans qui a participé à l’infraction à une peine d’emprisonnement de trois ans ferme.

Les deux jeunes gens  devront  également verser 10 millions de francs Bu  à la famille de la victime comme dommages et intérêts, tandis que la famille du mineur qui a participé au viol devra payer une amende de 5 millions pour viol et enregistrement d’une vidéo illustrant ce viol. Ce verdict  a satisfait  les associations de promotion et de protection des droits des femmes.

Les trois  condamnés  étaient accusés d’infraction de viol et enregistrement d’une vidéo d’une scène de viol qu’ils venaient de commettre sur une fille du nom de N.M, âgée de 18 ans, résidant au quartier  Mugomere de la ville de Rumonge,  en date du 22 novembre 2023.

Les deux  condamnés  ont été directement conduits à la prison de Rumonge  à Murembwe tandis que le mineur a été acheminé au centre de rééducation des mineurs en conflit avec la loi de Rumonge

Ce procès a été suivi par beaucoup de personnes dont les membres de la famille de la victime, les activistes des droits des femmes  ainsi que d’innombrables  jeunes garçons et filles.

Les responsables des organisations qui militent pour la protection de l’enfant et des femmes  se sont déclarés  satisfaits du procès  et du jugement rendu à l’encontre de ces violeurs. Ils ont en outre  mais lancé un appel  à la communauté l’invitant à dénoncer ces violeurs qui travaillent en réseau.

« De telles pratiques sont monnaie courante.  Les autorités administratives, la police, les confessions religieuses, la communauté et les média devraient travailler en synergie pour combattre ces violences sexuelles qui prennent une ampleur et une autre forme inquiétante », indique l’organisation Famille pour Vaincre le SIDA (FVS  Amade) qui précise qu’elle a déjà enregistrée 38 cas depuis le début de cette année en province de Rumonge.

Le centre de prise en charge holistique des VSBG à Rumonge : une avancée dans la lutte contre ce fléau

FVS Amade salue l’ouverture du centre de prise en charge holistique des violences sexuelles et basées sue le genre en province  Rumonge qui fournit une assistance multiforme aux victimes des VBSG.

Les trois jeunes gens  dont deux âgés de 18 ans et le 3ème  âgé de  17 ans ont violé une fille de 18ans du quartier Kanyenkoko. Ils  ont pris le soin d’enregistrer une vidéo illustrant la scène de viol, ce qui a constitué  un témoignage à leur charge  lors du procès car le téléphone avait été saisi par la police.

Le public qui a assisté au procès a salué  la bravoure de cette jeune fille qui a directement dénoncé ses violeurs, ainsi que  et la rapidité de l’intervention de la police. Il estime que la victime est un modèle à suivre pour que ces violeurs puissent être arrêtés et jugés conformément à la loi.

admin

Articles similaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU
Mukenyezi Magazine